baie de l'aiguillon
Réservez votre séjour
Acheter un mobil-home
Camping ile de ré » Actualités » réserve nationale de la baie de l’Aiguillon

réserve nationale de la baie de l’Aiguillon

Mis à jour le

La baie de l’Aiguillon et sa nature préservée

La baie de l’Aiguillon se trouve partagée entre la Vendée et la Charente-Maritime. Son embouchure remonte jusqu’à la Sèvre niortaise. Constitué de paysages côtiers, de vasières et de prés salés aussi appelés Mizottes, c’est un paysage 100 % nature qui se dévoile aux visiteurs.

Une harmonie entre la préservation de la nature et l’activité humaine a été créée. Ainsi des prés salés servent toujours de pâturages pour certains éleveurs. En plus de cette activité agricole raisonnée sur terre, la mytiliculture (terme relatif aux moules) est aussi présente dans cet espace préservé.

Les moules de Bouchot issues de cette zone sont particulièrement réputées dans la gastronomie. La pêche de l’alevin d’anguille, aussi dit « civelle », est aussi importante pour l’économie locale. Ce mets délicat, fort apprécié dans la région, a connu une période de surpêche. Sa capture est aujourd’hui de plus en plus confidentielle (pêcheurs professionnels uniquement) afin de permettre à l’espèce de se renouveler.

L’homme a décidé de protéger cette nature nourricière et si riche de biodiversité. Cet héritage naturel sera donc transmis aux prochaines générations.

Visite de la réserve naturelle de la baie de l’Aiguillon

La réserve est un lieu reconnu de passage et d’hivernage pour les oiseaux migrateurs. De nombreuses espèces viennent y séjourner. On peut notamment citer : l’avocette élégante, le canard colvert, les cygnes et oies cendrées et rieuses ou encore le bécasseau maubèche et son beau plumage.

Les plantes que l’on peut observer dans la réserve de la baie de l’Aiguillon sont essentiellement halophiles. C’est-à-dire qu’elles vivent en harmonie dans ces terres salées en prélevant une infime quantité d’eau pour grandir et s’épanouir.

Quelques points stratégiques pour observer les environs ont été signalés. Un observatoire a été installé du côté de Saint-Michel-en-l’Herm et offre un beau panorama.

Des visites guidées sont également proposées par les associations locales. La Ligue de Protection des Oiseaux propose notamment des observations pédagogiques.

La Maison de la Baie du Marais poitevin, propose également la visite de son musée. Celui-ci est dédié à la mytiliculture. Il se trouve à Esnandes en bordure de la réserve de la baie de l’Aiguillon.

La Maison de la Baie du Marais pour voir la réserve de l’Aiguillon

La Maison de la baie du Marais gérée par l’association Esnandis est ouverte :

Pour visiter le musée de la mytiliculture :

Pour plus d’informations vous pouvez téléphoner au : 05 46 01 34 64.

Le tarif en vigueur est de :

Des tarifs de billets groupés (église fortifiée, carrelet pédagogique) sont également disponibles si vous souhaitez visiter plusieurs lieux à la fois. Demandez les renseignements selon la période de votre visite.

Vous pouvez observer la réserve de façon individuelle depuis les lieux prévus à cet effet. Les photographes animaliers et peintres seront particulièrement aux anges.

Vous visitez la région pour la première fois ? Attention aux horaires de marées, demandez conseil avant de vous aventurer dans ces espaces aussi beaux que dangereux pour les visiteurs non expérimentés.

vel, Donec fringilla risus. massa libero