pomme de terre primeur
Réservez votre séjour
Acheter un mobil-home
Camping ile de ré » Actualités » Pommes de terre de l’île de Ré AOP

Pommes de terre de l’île de Ré AOP

Mis à jour le

La pomme de terre primeur, un autre joyau culinaire de l’île de Ré

Spécialité rétaise prisée par les gastronomes et les restaurateurs les plus raffinés, la pomme de terre de l’île de Ré fait l’objet d’une AOC (Appellation d’origine Contrôlée) et d’une AOP (Appellation d’origine Protégée). L’Appellation « pomme de terre de l’île de Ré » concerne uniquement les variétés cultivées sur les territoires des 10 communes de l’île.

L’autre particularité de la pomme de terre Île de Ré AOP est d’être une pomme de terre dite primeur : récoltée avant maturité, elle ne peut être commercialisée après le 31 juillet de l’année de sa récolte. La pomme de terre primeur n’est pas faite pour être conservée longtemps : il s’agit d’un produit frais, qui se consomme rapidement après récolte. Elle se distingue par une peau très fine, qui se pèle plutôt qu’elle ne s’épluche.

Le terroir de l’île, avec ses sols secs et sablonneux à tendance calcaire et ses embruns marins, apporte à la pomme de terre rhétaise une saveur particulière, d’une très grande finesse.
 

L’histoire de la pomme de terre de l’île de Ré

La pomme de terre est une culture rétaise de longue date : le tubercule était traditionnellement cultivé sur l’île pour la consommation propre des résidents. Les richesses de l’îles ont longtemps été tirées uniquement de la saliculture et de la vigne. C’est avec la crise de la viticulture au début du 20e siècle, lorsqu’une grande partie des vignobles fut touchée par le phylloxéra, que la pomme de terre primeur commença à éveiller un intérêt commercial pour les agriculteurs de l’île. Le véritable essor de la culture des pommes de terre sur l’île de Ré date cependant des lendemains de la Seconde guerre mondiale. Aujourd’hui, il s’agit de la principale culture maraîchère de l’île, qui réunit 22 producteurs sur 120 hectares de culture. Avec 2000 tonnes de pommes de terre par an, les maraîchers rétais sont à l’origine de 2 % de la production de pommes de terre primeur du pays !

Les particularités des pommes de terre AOP de l’île de Ré

Plus précoce encore que les pommes de terre primeur des territoires de France continentale, celle de l’île de Ré est aussi prisée pour sa chair ferme et pour sa saveur douce. Plusieurs variétés sont cultivées sur l’île, parmi lesquelles l’alcmaria, la plus précoce qui est récoltée dès le mois d’avril, et la charlotte que l’on peut trouver jusqu’à la fin juin. La pomme de terre primeur AOC/AOP de l’île de Ré se consomme idéalement dans les 9 jours qui suivent sa récolte si elle a été conservée dans des conditions idéales, c’est-à-dire à l’abri de la lumière.

Comment profiter des pommes de terre AOP de l’île de Ré ?

Vous séjournez en camping sur l’île de Ré et vous souhaitez acheter ces fameuses pommes de terre ? Sur l’île, les pommes de terre AOC/AOP primeur peuvent être achetées dès le mois d’avril et jusqu’en juillet sur les étals des marchés des différentes communes, ou encore directement à la coopérative située à Bois-Plage-en-Ré. L’idéal est d’acheter les pommes de terre le jour où vous en avez envie, plutôt que de chercher à les stocker. Reconnaissables en toutes dans leurs petites caissettes en bois bleuté, elles se distinguent à la dégustation par leur douce saveur de noisette, finement iodée. On les savoure idéalement cuites avec leur peau à la vapeur et simplement relevées d’un peu de beurre salé, ou encore rissolées à la poêle avec de la fleur de sel, du poivre et quelques herbes aromatiques.

Donec venenatis, dolor. velit, sem, libero. venenatis non at